La télévente et la téléprospection sont les deux points essentiels de l’activité d’un centre d’appel spécialisé dans le télémarketing. A Madagascar, les centres de contact offshore dédient 70% de leur budget aux salaires de plusieurs milliers de télévendeurs, également appelés des « téléconseillers ». Focus sur ce métier qui convint de plus en plus de jeunes Malgaches actuellement.

Les principales missions d’un télévendeur en centre d’appels

Le télévendeur ou téléconseiller dans un centre d’appels à Madagascar travaille exactement comme un agent commercial à un détail près : le télévendeur travaille à distance depuis son bureau tandis qu’un agent commercial fait un prospect physique direct. L’objectif d’un téléconseiller est d’accomplir un travail de prospection de produits et/ou de services auprès des clients de l’entreprise donneuse d’ordre qui l’emploie. Au cours de la prospection téléphonique, le télévendeur guide et convint techniquement son interlocuteur. Le téléconseiller détaille au client tout ce qui est modalité de règlement ou de paiement, les cas de remboursement, etc. En outre, il incombe au télévendeur de confirmer et d’enregistrer les commandes si la communication s’avère concluante.

Le profil d’un télévendeur en centre d’appels

Un téléconseiller est avant tout un bon, voire même un excellent communicant. La qualité première d’un télévendeur est donc le sens du relationnel et de la communication. Outre la facilité en termes d’élocution, le téléconseiller doit également posséder une grande capacité rédactionnelle. En effet, dans les centres d’appel à Madagascar,  les conversations et les échanges téléphoniques sont souvent suivis d’échanges de courriers électroniques. Un télévendeur est également quelqu’un de patient avec une oreille attentive et à l’écoute. A ces qualités s’ajoute la capacité de persuasion étant donné que le travail du télévendeur fait partie intégrante de la stratégie commerciale d’une entreprise.

L’existence des centres de formations professionnelles en télémarketing Madagascar

Il faut savoir que de nos jours, la Grande Île figure désormais dans le Top 10 des destinations offshores mondialement connues. L’avancée technologique perceptible à Madagascar constitue un précurseur majeur de l’accroissement des activités offshores. Cela fait de l’outsourcing un secteur d’activité créateur de richesse et pourvoyeur d’emplois pour Madagascar et pour son économie émergente. En conséquence, l’Etat malgache ne lésine pas sur les moyens d’optimiser le développement de ce secteur. Le ministère de tutelle favorise actuellement l’octroi de licence aux centres de formation professionnelle initiant les jeunes Malgaches au maniement des outils numériques et informatiques relatifs aux nouvelles technologie de l’information et de la communication. Actuellement, l’on perçoit même dans la capitale d’Antananarivo des centres de formation professionnelle spécialisés dans les métiers de l’offshore, notamment dans le télémarketing.

La portée du métier de télévendeur en centre d’appels

Le métier de télévendeur n’aurait pas lieu d’être sans les centres de contact. Pour pourvoir cerner et comprendre le métier de télévendeur, il est important d’analyser au préalablement comment fonctionne exactement un centre d’appels. Il s’agit tout simplement d’une structure renfermant une ou plusieurs plateformes téléphoniques, également appelées «  plateaux téléphoniques », constituées de plusieurs dizaines de postes de travail. Ces postes impliquent l’utilisation d’un Couplage Téléphonie-Informatique ou CTI. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est un phénomène qui a vu le jour aux Etats-Unis dans les années 80. A cette époque, les télévendeurs de centre d’appels utilisaient exclusivement le téléphone dans l’accomplissement de leurs tâches. Toutefois aujourd’hui, grâce à l’essor des nouvelles technologies de l’information et de la communication, les centres de contact embauchent et forment les téléconseillers au maniement de plusieurs canaux de communication.

Fonctionnement d’un centre d’appels à Madagascar

Si vous souhaitez intégrer un centre d’appel et accéder au poste de « téléconseiller », il faut savoir que ces les centres d’appels à Madagascar recrutent quasiment toute l’année. Les annonces d’offre d’emplois sont accessibles sur les réseaux sociaux, dans leurs sites internet et dans les quotidiens d’information de la capitale, Antananarivo. Il suffit juste de postuler et d’envoyer sa candidature aux adresses indiquées. Si qualifié (en fonction du dossier du postulant), les centres d’appels vous contacteront pour passer un premier entretien. Ensuite, si l’entretient est concluant, vous serez tenu de passer une série de tests. Enfin, si vous êtes retenu, vous devrez passer par une formation de courte durée concernant le processus marketing de l’entreprise cliente du centre de contact, les outils et les logiciels à maîtriser et l’attitude humaine à adopter dans le métier de télévendeur. Il est important de préciser que cette formation de quelques semaines (8 semaines tout au plus) est rémunérée avant votre confirmation en Contractuel à Durée Indéterminée ou CDI. Après cette formation, un télévendeur sera parfaitement apte à comprendre qu’il existe deux principaux objectifs dans un centre d’appels :

  1. La fidélisation d’une clientèle
  2. La rentabilité d’une relation-client

Dans cette optique, le télévendeur doit comprendre que le centre d’appels pour lequel il travaille jour le rôle important d’  « intermédiaire » entre l’entreprise donneuse d’ordre et les clients de cette dernière. Cela implique une productivité conséquente. Un niveau de productivité prédéfini par le chef du projet du centre d’appels va impliquer des objectifs précis à atteindre afin de rentabiliser le projet et fidéliser l’entreprise cliente.

Les télévendeurs sollicités à Madagascar comme partout ailleurs

Contrairement aux stéréotypes, les prestations des télévendeurs sont très sollicitées sur le marché entrepreneurial. Prenons l’exemple de l’achat d’une voiture et de tout ce qui s’en suit. En s’achetant une nouvelle voiture, l’acquéreur aura forcément besoin d’une assurance mais il ne pourra pas y consacrer du temps. C’est là qu’interviennent les téléopérateurs. Le client peut parfaitement effectuer une demande d’assurance en ligne ou par téléphone. D’ailleurs, en contactant une agence par téléphone, cette personne peut passer entre les mains d’un téléconseiller d’un centre de contact à Madagascar sans qu’il ne le sache. En outre, toujours faute de temps, le téléachat prend de l’ampleur et la plupart des internautes font leurs achats en ligne. Voilà tout l’intérêt de la télévente et du métier de télévendeur.