L’outsourcing représente une solution tangible pour pérenniser ses affaires. Même si c’est une alternative accessible dans des brefs délais, il ne faut pas prendre à la légère la réalisation d’un projet d’externalisation. Plusieurs facteurs sont à considérer minutieusement avant de se lancer définitivement dans l’outsourcing.

Les types de société concernés par l’externalisation

L’outsourcing concerne précisément des entreprises et des sociétés actives dans des secteurs d’activités impliquant un suivi permanent en termes de productivité et de qualité sur le marché. En principe, les sociétés les plus séduites par l’externalisation de service sont celles à caractère commercial. Le processus d’externalisation est simple : afin d’acquérir et d’assurer un suivi permanent, une entreprise transfert une partie et/ou la totalité de ses fonctions à une autre société prestataire spécialisée et compétente. Toutefois l’objectif de l’outsourcing n’est pas uniquement l’acquiescement d’un suivi permanent, mais également et surtout l’accès à un service et à une prestation de qualité à coûts raisonnables. Une entreprise décide généralement de recourir à l’outsourcing pour pouvoir optimiser le développement des activités à forte valeur ajoutée en confiant entièrement à un sous-traitant l’ensemble des activités considérées comme non-stratégiques et chronophages.

Pour ce qui est des sociétés prestataires externes

En adhérant à un contrat de partenariat offshore, une société prestataire s’engage à gérer un service et une activité de l’entreprise cliente comme si c’était fait en interne. Par conséquent, il incombe aux sociétés prestataires de :

  • Recruter et embaucher les ressources humaines compétentes en adéquation avec le type de projet d’externalisation à la demande de l’entreprise cliente
  • Elaborer un projet conformément aux besoins du donneur d’ordre comme inscrit dans le cahier des charges
  • Garantir un service de qualité et une productivité conséquente. Il faut prouver que ce serait impossible d’obtenir les mêmes résultats en interne afin de fidéliser l’entreprise cliente
  • Offrir au client un accès à un bon rapport qualité-prix étant donné que c’est la base fondamentale de l’outsourcing

Dans tous les cas, la collaboration offshore repose sur la confiance. Le prestataire se doit de respecter la confidentialité relative aux diverses informations concernant le donneur d’ordre auxquelles il a évidemment accès.

Ce qui se passe avant la signature d’un contrat de partenariat offshore

A priori, un projet d’externalisation passe par trois (3) étapes essentielles avant d’aboutir à la signature d’un contrat entre les deux partis prenants, le décideur et le prestataire.

  1. La société prestataire soumet impérativement à l’entreprise cliente un cahier des charges suite à la demande de partenariat offshore faite par le décideur. L’objectif est de pourvoir analyser et étudier la faisabilité du projet, ainsi que d’identifier les offres techniques et financières relatives aux attentes du client.
  2. Si l’offre convient à l’entreprise cliente, débute alors la première partie de réalisation du projet d’externalisation. Le prestataire soumet à son client une liste de profils présélectionnés répondant aux besoins du projet
  3. Pour terminer, si l’équipe proposée est concluante, la réalisation du projet offshore est désormais effective. La société prestataire peut alors entamer la production après la signature d’un contrat entre l’entreprise cliente et elle.

Comment trouver le bon prestataire offshore ?

En ayant recours à l’outsourcing, il est préférable de ne pas se tromper de collaborateur. L’astuce pour trouver le bon prestataire offshore repose sur deux (2) étapes indissociables :

  1. Comparer les offres en termes de rapport qualité-prix

Il s’agit de sélectionner plusieurs propositions de prestations disponibles sur la toile. En principe, les entreprises offshores possèdent un site internet présentant leurs prestations. Ces sites permettent également d’apercevoir en un clic la notoriété d’un prestataire sur le marché de l’outsourcing. En ce qui concerne les coûts relatifs à ces prestations proposées, il est parfaitement possible d’obtenir un devis gratuitement et sans engagement. Cela permettra aux entreprises clientes de comparer plusieurs prestations et prestataires en termes de rapport qualité-prix.

  • Choisir la bonne destination offshore

Les compétences humaines sont celles qui garantissent le succès d’un projet d’externalisation. Ces compétences dépendent du pays hébergeur de projet offshore. De nos jours, ils sont nombreux à figurer sur la liste des destinations offshores les plus prisées dans le monde. Parmi eux figure Madagascar. En effet, en prenant l’exemple de la Grande Île, l’on peut faire des éloges sur la performance et la compétence de la main d’œuvre locale. C’est pourquoi Madagascar est aujourd’hui le nouvel eldorado des entreprises françaises pour la réalisation de leurs projets d’externalisation.

Les avantages d’un projet d’externalisation une fois réalisé

C’est prouvé, l’outsourcing présente de nombreux avantages concrets. Il s’agit généralement des avantages financiers. Selon le prestataire et la destination offshore choisis, l’externalisation peut générer jusqu’à 50 % d’économies sur investissement. Comme susmentionné, pour bénéficier de ces avantages, il suffit de choisir parmi les pays hébergeurs offshores qui occasionnent le meilleur rapport qualité-prix. Il faut trouver des pays dont les coûts relatifs à la réalisation d’un projet d’externalisation sont aussi raisonnables que possible (coût de la main d’œuvre, coût lié à l’immobilier et aux équipements divers).

Outre les économies conséquentes, l’outsourcing permet à une entreprise d’atteindre plus rapidement les objectifs qu’elle s’est fixée. En effet, grâce à l’externalisation, une entreprise fractionne équitablement le management de chacune de ses activités. D’ailleurs, avec l’externalisation, une activité considérée comme chronophage peut devenir une activité stratégique à forte valeur ajoutée. Cela permettra de compenser les affaiblissements occasionnels de performances au niveau des autres activités de l’entreprise. En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’en ayant recours à l’outsourcing, une entreprise peut gagner en temps, en argent et en productivité.

Puis cerise sur le gâteau, l’outsourcing évite aux entreprises de devoir investir de l’argent qu’elles n’ont pas dans les matériels et les équipements liés aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. En effet, les NTIC sont indissociables avec l’optimisation du développement d’une activité précise. Grâce à la domiciliation, les prestataires offrent une méthode clé en main aux décideurs. Il s’agit de sous-louer un local ou un bien immobilier pour exercer une activité offshore et accéder à un service complet : local pré-câblé, matériels de bureaux et équipements divers. Même si elle souhaite créer une société offshore pour externaliser une partie de ses activités, une entreprise n’a pas à s’embêter à acheter des matériels et des équipements. Des prestataires spécialisés dans la domiciliation d’entreprise existent sur le marché pour le faire.